Accueil » VTT»Histoire

Histoire

L’Oisans, partie méconnue des Alpes

Contrairement à l’idée reçue, l’Oisans n’est pas un massif mais la compilation du bassin de la Romanche et de ses affluents : toute goutte de pluie qui rejoint un torrent se jetant dans la Romanche, sera tombée… en Oisans ! Simple, non ?

Ce territoire aux six vallées se déploie entre le village de Gavet et ses 390 m et le sommet des Ecrins, 4 103 m, autant dire qu’il y a de l’amplitude et de la diversité !

Un peu d’histoire

Un immense lac, le Saint-Laurent, recouvrait toute la plaine actuelle de Bourg d’Oisans, de Livet à la rampe des Commères (là où la route menant aux 2 Alpes commence à monter). Cependant, la nuit du 4 septembre 1219, le bouchon naturel du lac, à Livet, a cédé. Un torrent gigantesque a emporté Grenoble qui fut partiellement détruit. Les archives font état de milliers de morts…

L’Oisans, un axe de communication

Il est toujours resté une voie de passage en dépit des caprices du relief, des dénivelés abrupts, et du climat. Ces chemins que vous allez parcourir en VTT, étaient entretenus avec soin, sauvés chaque année des éboulements, du ruissellement, des avalanches.

L’Oisans fut une terre d’échange, pauvre en terres cultivables mais riche en minerais de toutes sortes, paradis des collectionneurs mais aussi enfer des mineurs. Aujourd’hui, l’Oisans est connu pour le Tour de France, pour ses stations de ski internationales, pour sa  » capitale » Bourg-d’Oisans et pour son parc national des Écrins (où il est strictement interdit de pédaler).

L’hydroélectricité avec les barrages du Chambon et de Grand-Maison à Vaujany ont relayé l’exploitation minière, le tourisme a remplacé l’agriculture et les autres industries… Et désormais, grâce aux aménagements de chemins balisés à travers tout le territoire, le VTT prend un essor considérable : à vous de rouler !

DH

DH

Enduro

Enduro

XC

XC

Trial

Trial

Enduro

Enduro

Bike Park

Bike Park